Pourquoi autant de religions dans ce monde ?

Il ne faut pas se fier aux apparences : il n’y a finalement que deux religions dans notre monde.

1. La religion universelle: Sauvés par ce quon fait.

D’un côté il y a la religion qui dit : « Si tu veux bien faire telle et telle chose, la divinité déversera gracieusement ses bénédictions sur toi ».

S’il y a « tant de religions dans ce monde » c’est simplement parce que d’une religion à une autre, ce ne sont pas les mêmes choses à faire. Selon une première religion, il faudra vouloir se baigner dans une rivière sacrée, selon une seconde religion, il faudra vouloir embrasser une pierre sacrée localisée dans une ville sainte et selon une troisième religion, il faudra accomplir une série de rites. Mais fondamentalement, toutes ces religions sont fondées sur une seule et même idée : l’homme sera sauvé en voulant faire ce qu’ordonne la divinité.

Autrement dit, l’homme se relie ici à la divinité selon le principe des œuvres : c’est grâce à ce que je fais que je pourrai être sauvé ; si je n’y arrive pas il y a danger ! Mais si je suis assez fort, assez obéissant alors j’aurai bien mérité les bénédictions divines (le bonheur terrestre, le paradis, etc.).

C’est là ce que prêchent d’une manière ou d’une autre toutes les religions de notre monde qui sont centrées sur l’homme qui doit gagner son Salut. C’est pour cela qu’on peut dire qu’elles ne forment qu’une seule et même religion où l’humain projette sur une ou plusieurs divinités ses peurs, ses espoirs et inventent une manière de se sauver lui-même selon des critères qui lui paraissent satisfaisants. On peut donc dire que finalement cette religion universelle est une manière pour l’homme de se prosterner devant… l’homme !

2. La religion biblique : Sauvés par ce que Dieu a fait

Et puis, de l’autre côté, il y a la religion qui dit : « L’homme est tellement corrompu qu’il ne mérite pas d’être sauvé, et qu’il ne peut pas accomplir par lui-même ce qui est nécessaire à sa restauration.

Mais Dieu prend précisément l’initiative de sauver des hommes qui ne le méritent aucunement ». Il s’agit d’une doctrine unique qui ne se trouve nulle part ailleurs que dans la religion biblique.

Autrement dit, l’homme est ici lié à Dieu selon le principe de la grâce : ce n’est pas par ce que je fais que je serai sauvé mais c’est par ce que Dieu a fait pour moi.

La Bible nous enseigne que Dieu le Père a établi le plan de secourir des gens qui se rebellaient contre lui, que Dieu le Fils (Jésus) est venu accomplir ce qui était nécessaire à un tel Salut, et que Dieu le Saint-Esprit applique l’œuvre du Fils à la vie de ceux en qui il crée la foi et la repentance.

La religion biblique est donc radicalement différente de toutes les religions inventées par l’homme qui sont centrées sur l’homme : il s’agit de la religion révélée par le Dieu trinitaire centrée sur le Dieu trinitaire dans laquelle la créature (l’homme) se prosterne devant son créateur (le Dieu trinitaire).


Mais peut-être que vous vous dites 2 choses :

 Moi je m’en fiche, je suis rationnel, je n’ai pas de religion !

Et là je réponds que nenni ! Avoir une religion ce n’est pas forcément adorer une divinité conventionnelle ! Ce n’est pas parce que vous êtes matérialistes (= croire que seul ce qui est matériel existe), que vous n’êtes pas religieux. Un critère biblique qui me parait sage est : où va la majorité de votre argent, de votre temps et de votre énergie ? Si vous avez la réponse à ces questions, vous tenez aussi le nom de votre dieu !

Un dieu qu’on adore avec certains rites pour accéder à une paix ou à des intérêts.

En fait, comme nous avons été créés pour être en relation avec Dieu, nous ne pouvons pas nous empêcher d’adorer quelque chose même si nous évacuons Dieu !

Nous sommes programmés pour adorer.

 

Tu as oublié une religion différente ! Moi je suis tolérant et ouvert alors je cherche à concilier, unifier toutes les religions. Finalement, malgré leurs différences elles mènent toutes au même point (qu’on nomme tous différemment) !

C’est ce qu’on appelle le syncrétisme et c’est un objectif très louable… mais qui ne mène nulle part et qui est toujours centré sur vous.

Centré sur vous car c’est vous qui décidez ce qui est vrai selon vos critères subjectifs, c’est vous qui aplatissez toutes les différences parce qu’elles vous dérangent.

Et puis, ça ne mène à rien car vous n’avez absolument aucune preuve tangible : ce sont des croyances qui servent à vous inventer un monde imaginaire qui calmera vos peurs. En cela, elles ressemblent à la religion des œuvres.

Enfin, ce n’est pas si tolérant que ça puisqu’en voulant tout unifier, vous excluez de fait ceux qui ne le font pas (en les traitant d’intolérants en plus).

C’est donc toujours une religion centrée sur l’humain où il faut quand même faire des trucs pour trouver la paix.

 

Conclusion

Pourquoi tant de religions dans ce monde ? La réponse biblique à cette question, c’est que les hommes ont rejeté la religion révélée par Dieu et qu’ils ont décidé d’adorer la créature plutôt que le créateur, ce qui a résulté en une diversité de pratiques soutenues par un seul principe : le rejet de leur créateur tel qu’il se révèle dans la Bible, et l’adoration de l’homme qui essaie de se sauver par lui-même.  


L'auteur: Yohann Tourne

L'auteur: Yohann Tourne

Secrétaire général des GBU (Groupes Bibliques Universitaires) depuis 2021